comment bénéficier des aides au primo accédant 2018 ?

comment bénéficier des aides au primo accédant 2018 ?

Comme la majorité des Français, vous caressez le rêve d’être propriétaire de votre résidence principale. Mais, l’accession à la propriété implique des ressources financières plus ou moins importantes, en fonction de la nature de votre projet. Malheureusement, tous les ménages en France ne sont pas capables d’assumer seuls le coût d’acquisition d’un premier logement. C’est pour cette raison que des aides vous sont proposées quand vous êtes un primo accédant, c’est-à-dire une personne qui achète pour la première fois un bien immobilier. Cet article vous fournit des informations sur les démarches à suivre pour bénéficier des aides au primo accédant en 2018.

Primo accédant : définition et présentation d’une notion pas toujours bien maîtrisée

Primo-accédant est un terme utilisé pour désigner toute personne qui effectue, pour la toute première fois, un achat immobilier. Ont également ce statut, tous ceux qui n’ont pas été deux années propriétaires d’une résidence principale. Dans le même ordre d’idées, toutes les personnes qui continuent de louer leur résidence principale bien qu’ayant réalisé un investissement locatif ou disposant d’une résidence secondaire, possèdent cette qualité. Ces précisions étant ainsi faites en termes de définition, il convient de dire que cette catégorie, accédant à la propriété pour la première fois, est en majorité jeune. Il s’agit pour la plupart, de personnes qui entament leur vie de couple par exemple et qui souhaitent acquérir leur premier logement.

Primo accédant : de multiples avantages

Que ce soit auprès de l’Etat et des collectivités locales ou encore des établissements bancaires, le primo accédant bénéficie de plusieurs avantages, aussi bien en matière d’aides que de conditions pour l’octroi de crédit immobilier. Au niveau des pouvoirs publics par exemple, les ménages éligibles peuvent avoir droit, non seulement à diverses aides, mais également à des avantages fiscaux. C’est ainsi, par exemple, que le taux de TVA applicable pour les personnes avec le statut de primo-accédant souhaitant acquérir un logement neuf, est à 5,5 % pour l’année au lieu de 20 %. Pour ce qui est des aides proprement dites, on peut citer le PTZ ou encore prêt à taux zéro. Quant aux banques, le prêt immobilier pour Primo accédant est proposé à des conditions plus souples.

Les conditions pour bénéficier des aides au primo accédant 2018

Les pouvoirs publics comme les banques, soumettent le bénéfice des avantages et des aides pour primo accédant, à certaines conditions. Ainsi, par exemple, le bien acquis dans le neuf doit être situé dans une zone géographique précisée, pour être éligible à une rédaction de la TVA. Connue sous l’appellation de zone ARNU, celle-ci est définie par une structure habilitée, qui est l’agence nationale de la rénovation urbaine. Les aides destinées aux personnes qui accèdent pour la première fois à la propriété, sont en outre soumises à des conditions de ressources. Les établissements bancaires pour leur part, offrent de nombreux privilèges aux primo-accédants, afin de leur simplifier la tâche durant leur processus de demande de prêts. Dans cette optique, les banques ne facturent pas de frais de dossier pour cette catégorie de clients, en plus de la gratuité de plusieurs services bancaires et des taux d’intérêt attractifs. Le questionnaire de santé à remplir ici, se caractérise par sa simplicité. Malgré ces avantages, les banques tiennent compte d’un certain nombre de facteurs pour refuser ou accorder le crédit immobilier demandé par le primo-accédant : stabilité professionnelle, reste à vivre ou encore taux d’endettement.