Quels pièges éviter en investissant dans l’immobilier d’entreprise ?

Quels pièges éviter en investissant dans l’immobilier d’entreprise ?

L’immobilier locatif permet de cumuler un rendement confortable et un paiement amoindri d’impôt…

Quels sont les risques à éviter dans l’immobilier d’entreprise ?

Activité à laquelle se donnent plusieurs investisseurs, l’immobilier d’entreprise ou l’investissement locatif connaît un réel engouement car source de richesse. Mais il procure également beaucoup de déception. Quels sont les pièges à éviter dans ce domaine ?

On vous explique !

L’immobilier locatif permet de cumuler un rendement confortable et un paiement amoindri d’impôt. Pourtant cette activité reste risquée notamment à cause des opérations de défiscalisation. Les moins avertis en paient facilement le prix. Le dispositif à succès Pinel, encourage nombre d’investisseurs à mettre de l’argent dans le milieu immobilier, dans l’espoir de profiter massivement des réductions des impôts. Pour être en réussite, votre investissement doit l’être sans fioriture. Ces dispositifs de défiscalisation ne sont que des cerises sur le gâteau, car le jour où ils seront supprimés toute votre stratégie tombe à l’eau. Ils sont pour la plupart initiés pour les immeubles neufs qui ne sont pas toujours gages de réussites comme le pense beaucoup. Un des pièges à éviter est de laisser passer sa chance. En investissement, il faut placer ses pions au bon moment, quand le marché l’exige. Les indicateurs du marché sont souvent le prix d’achat, le niveau des taux d’intérêt des institutions financières, le coût des loyers et leur évolution. En France quand ces indicateurs sont au vert il faut investir dans les grandes villes comme Lyon, Paris ou Bordeaux par exemple. Vous vous ferez un patrimoine à un petit coût et investissez dans une région où le risque de baisse des prix d’achat au m² ou des loyers est extrêmement faible. Il ne faut donc pas minimiser la situation géographique d’un immeuble pour lequel vous allez faire des investissements ou pas. Il serait fâcheux d’acquérir un bien pour finalement avoir des difficultés à le louer ou abandonner un investissement qui s’avérait être dans une zone à forte demande locative. Faire sa petite enquête pour connaître les services sociaux ou activités dans une ville peut permettre d’éviter ce type d’erreur. Dans le domaine de l’immobilier, il faut veiller à s’entourer de bonnes personnes qui maîtrisent leur sujet ou qui ont du flair. Entourez-vous de banquiers, notaire ou d’agent immobilier de qualité pour vous conduire pendant votre projet. Ce critère est d’autant plus important pour les ressortissants d’un autre pays désireux d’investir par exemple en France. À l’achat il faudra confier la location ou la gestion et le suivi des divers aménagements à un gestionnaire. Il doit être également choisi de façon minutieuse car son rôle sera de rentabiliser votre nouvelle acquisition. Le but premier que vous visez en investissant, est d’augmenter votre patrimoine quand vous vous lancez dans cette activité. Veillez néanmoins à ne pas être pressé de rentabiliser et de gagner tout de suite de gros sous. Prenez le temps d’aménager ou de réparer les immeubles que vous possédez. Auquel cas ils finiront par se détériorer. À cette allure, les locataires se feront rares et dans les cas extrêmes vous vous trouverez dans l’obligation de céder l’immeuble à perte.